Coopération : L’Arabie saoudite revendique un portefeuille de 30 milliards FCFA au Cameroun

Coopération : L’Arabie saoudite revendique un portefeuille de 30 milliards FCFA au <b>Cameroun</b>

7 Mar 2023 | Decentralization | 0 comments

Il s’agit d’un ensemble de cinq projets routiers, infrastructures scolaires et hospitalières en construction à travers le pays.

La coopération entre le Cameroun et le royaume d’Arabie Saoudite se matérialise à travers le Fonds saoudien de développement (FSD), qui est son instrument de coopération bilatérale. Cet organisme a été créé en 1975 avec pour objectif de promouvoir le développement économique et social des pays en voie de développement, à travers le financement des projets de développement.

Tout ceci a été rappelé jeudi 02 mars 2023 à Yaoundé, lors de l’audience entre Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) et Faisal Saud Al Mejel, ambassadeur d’Arabie Saoudite au Cameroun. Des écahnges entre les deux personnalités, l’on a également appris qu’à ce jour, le portefeuille du FSD au Cameroun compte 05 projets pour une enveloppe globale de 30 milliards FCFA.

Le premier projet porte sur la construction de la route Foumban-Tibati d’un linéaire de 425 km (tronçon Foumban-Magba-Pont de la Mapé). Le deuxième projet concerne la construction de la route reliant la ville de Sangmélima (Sud) à Djoum (Est) sur le tronçon Bikoula-Djoum. Le financement du FSD a aussi permis les travaux sur le tronçon Bingambo-Grandzambi sur la route Olama-Kribi. Entre autres infrastructures, l’Arabie Saoudite envisage également de construire un lycée d’enseignement des métiers industriels dans la ville de Douala et la construction et l’équipement de l’hôpital régional de Mbalmayo.

Par le passée, le FSD a contribué à la réalisation des travaux de l’axe lourd reliant les villes de Yaoundé et Douala ; le chemin de fer Eseka-Maloumé ; la construction de l’université de Ngaoundéré ; la réalisation d’un projet de culture de blé à Wassandé dans la région de l’Adamaoua et le tronçon de route Ayos-Bonis.

« Nous avons discuté de la relation stratégique entre nos deux pays qui date depuis les années 60. Nos échanges ont aussi porté sur les dossiers économiques et les initiatives économiques soit en Arabie Saoudite ou au Cameroun. Concernant les dossiers économiques, nous avons spécifiquement parlé des sujets relatifs à l’énergie propre, au transport entre autres » a expliqué Faisal Saud Al Mejel.

120 millions à distribuer à 4 entreprises

Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsate), a récemment publié un communiqué portant des résultats du concours d’architecture, pour la réalisation de l’esquisse de l’hôpital régional annexe de la ville de Mbalmayo, spécialisé dans la prise en charge des grands brulés.

Il s’agit de cinq entreprises qui vont bénéficier d’une enveloppe de 120 millions FCFA : Groupe New Africa/ la Générale d’Entreprise Sarl (60 000 000 FCFA) ; Anya & Associés Sarl (30 000 000 FCFA) ; Groupement Saud Consult/T2A (15 000 000 FCFA) ; Cabinet Archimag Sarl (10 000 000 FCFA) et Cabinet Mission d’Architecture, d’Urbanisme et d’Art (5 000 000 FCFA).

L’hôpital régional de Mbalmayo dans la région du Centre va permettra de promouvoir la prise en charge et le traitement des grands brûlés dans la zone du projet et dans les pays voisins, notamment le Gabon, la Guinée équatoriale et le Congo.

Il est également prévu de fournir un centre d’évacuation efficace afin de faire face à d’éventuelles catastrophes et accidents de la route. Le projet prend également en compte la réhabilitation des routes et leur raccordement au réseau routier national pour faciliter l’accès à l’hôpital.

Pour mémoire, le 26 août 2022, le Fonds saoudien pour le développement (FSD) a signé avec le gouvernement camerounais un accord de financement d’un montant de 6,7 milliards FCFA, dans le cadre du projet de construction et d’équipement de cette infrastructure. Cette dernière va disposer de 200 lits médicaux en intégrant l’équipement d’une zone d’atterrissage des hélicoptères en cas d’urgence.

Il faut préciser que le coût global du projet est de 22 milliards FCFA. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique va apporter 6,7 milliards FCFA, et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (environ 6 milliards FCFA). La contrepartie attendue de l’État du Cameroun est de 2,4 milliards FCFA.

– Publicité –

Cet article a été écrit et publié en premier dans la rubrique Décentralisation de ce média camerounais de référence

To read…

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019 Par Yvette Mbassi 10 déc. 2019 16:51 0 Likes Conçus eux aussi par fécondation in vitro, ils portent à 170 le nombre de bébés-éprouvette nés dans la formation hospitalière en trois ans. Les tonitruants vagissements de « bébé...

« L’implantation nationale du parti est ma priorité » – MSN

Cette année est charnière dans la vie politique au Cameroun, dans la mesure où elle précède une période électorale ... décentralisation et la ... Cet article a été écrit et publié en premier dans la rubrique Décentralisation de ce média camerounais de...

0 Comments

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Invalid model provided!