🇹đŸ‡Č RĂ©vision du contrat d’exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabé : Kribi Highway  Management rĂ©clame un retour sur investissement

🇹đŸ‡Č RĂ©vision du contrat d’exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabé : Kribi Highway  Management rĂ©clame un retour sur investissement

30 Nov 2023 | Uncategorized | 0 comments

Vue aĂ©rienne de l’autoroute Kribi-LolabĂ©

L’autoroute Kribi-LolabĂ© (38,5 km) a Ă©tĂ© mise en service le 29 juillet 2022 aprĂšs sept annĂ©es de travaux. Sauf que, Ă  peine 10 mois d’exploitation par le chinois Kribi Highway Management (KHM); sociĂ©tĂ© crĂ©Ă©e par China Harbour Engineering Company (Chec), l’Etat camerounais a signalĂ© l’urgence de revoir les clauses du contrat signĂ© en 2020 compte tenu de la faible mobilisation des recettes, en dĂ©sĂ©quilibre avec les dĂ©penses effectuĂ©es. EnclenchĂ© en juin 2023, le processus de relecture du contrat entre les deux parties se poursuit. Les travaux prĂ©sidĂ©s par le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi le 27 novembre dernier n’augurent certes pas une rĂ©vision imminente des termes du contrat de partenariat public-privĂ©(PPP) qui lie les deux parties, mais l’on a davantage une idĂ©e des exigences du partenaire chinois pour aboutir Ă  de bonnes conclusions.

Ainsi, il ressort que KHM tient au paiement des loyers en rapport avec les investissements mobilisĂ©s dans la rĂ©alisation de cette infrastructure qui dessert le Port en eau profonde de Kribi (PAK). Il s’agit notamment du loyer 1 concernant le remboursement de l’investissement et le loyer 2 qui prend en charge l’exploitation de l’autoroute. Sans Ă©voquer de chiffre, le maĂźtre d’ouvrage rassure tout de mĂȘme de la crĂ©dibilitĂ© des pouvoirs publics Ă  rĂ©pondre Ă  ses engagements. Toutefois, « il est envisagĂ© la possibilitĂ© d’explorer la proposition de renverser le loyer (L1) dans la dette pour le sortir du contrat », a-t-il prĂ©venu.

Lire aussi : Autoroute Kribi-Lolabé : le Mintp veut reviser le contrat de partenariat public-privé avec le Chinois Chec

A ce sujet, dans l’une de ses publications en juin dernier, EcoMatin faisait remarquer qu’il a étĂ© observĂ© que le montant total des loyers facturĂ©s par l’opĂ©rateur au 31 mai 2023 s’élevait à 3,18 milliards de Fcfa pour une exploitation et maintenance courante et de 1, 91 milliard de Fcfa pour la gestion. Les recettes de pĂ©age, dont le montant total collectĂ© par l’opĂ©rateur et reversĂ© dans le « control account » depuis la mise en service, s’élevaient alors à  705, 8 millions de Fcfa à la mĂȘme pĂ©riode soit un Ă©cart  3,53 milliards de Fcfa entre les recettes et les dĂ©penses. Un dĂ©sĂ©quilibre dĂ» au fait que le trafic rĂ©el de l’autoritĂ© Kribi-LolabĂ© varie entre 20% et 27%, loin des 40% prĂ©vus dans le modĂšle financier du prestataire privĂ© supra indiquĂ©.

Autre suggestion, la partie camerounaise devra aussi solder le loyer 2 relatif aux charges l’exploitation de l’autoroute. A ce sujet, le Mintp reste constant depuis le mois de juin à savoir que « la rĂ©munĂ©ration dudit loyer se fasse sur la base des recettes actuelles pour rester rĂ©aliste, car aller vers un partenariat public-privĂ© vise essentiellement Ă  soulager les caisses du TrĂ©sor public et non pas solliciter ses ressources ».

Quant au loyer L3 portant sur les rĂ©parations des dĂ©gradations qui pourraient ĂȘtre observĂ©es au cours de la durĂ©e d’exploitation, il a Ă©tĂ© proposĂ© « une prise  en charge dans les annĂ©es Ă  venir ». Par contre, lors du ComitĂ© de suivi tenu en septembre 2023, le gouvernement a suggĂ©rĂ© « l’annulation des intĂ©rĂȘts moratoires et la nĂ©gociation des loyers, tenant compte de l’environnement Ă©conomique et surtout du trafic » tandis que KHM insistait sur la nĂ©cessitĂ© pour l’Etat de procĂ©der au loyer L1 avant la fin de l’annĂ©e 2023.

Lire aussi : Autoroute Kribi-Lolabe : les entreprises dénoncent les tarifs élevés du péage

Vers un long processus de négociations ?

Les nĂ©gociations ont certes commencĂ© il y a bientĂŽt 6 mois mais de l’aveu des services du Mintp, elles ne prĂ©sagent pas encore un dĂ©nouement imminent. « Les discussions semblent ne pas trouver des issues rapides du fait de la qualitĂ© des reprĂ©sentants de la partie privĂ©e qui n’ont pas la compĂ©tence de dĂ©cision Ă  l’effet de trouver des accords consensuels », indique-t-on avant d’ajouter : « le Ministre a instruit Ă  ses collaborateurs de le signaler formellement Ă  Chec
de consigner les propositions du gouvernement de maniĂšre formelle et de saisir formellement le partenaire privĂ© qui doit Ă  son tour faire parvenir ses propositions par les mĂȘmes canaux dans le but de convenir Ă  un accord consensuel ».

Cette observation du maĂźtre d’ouvrage cacherait-elle la rĂ©ticence du partenaire Ă  cĂ©der (facilement) Ă  la rĂ©vision du contrat ? Difficile de trancher pour le moment mais il importe de rappeler que la construction de l’autoroute Kribi-LolabĂ© dĂ©butĂ©e a coĂ»tĂ© 250 milliards de Fcfa dont 85% de prĂȘt d’Eximbank et 15% par Chec. Pour apurer la dette, le Cameroun est appelé à prendre en charge des loyers dont le coĂ»t global est de 408 milliards de Fcfa pendant 30 ans d’exploitation par le chinois KHM. Pourtant, d’aprĂšs le « Rapport sur les coĂ»ts des risques budgĂ©taires gĂ©nĂ©rĂ©s par les projets exĂ©cutĂ©s en partenariat public-privé », l’Etat doit verser Ă  Chec, 16,4 11 milliards de Fcfa de loyers par an de 2023Ă  2025. Ce qui suppose que le contrat n’est pas susceptible d’ĂȘtre modifiĂ© avant cette date-lĂ .

A LIRE :

Cet article a été écrit et publié en premier par Ecomatin

To read…

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019

CHRACERH : Deux derniers bébés pour 2019 Par Yvette Mbassi 10 déc. 2019 16:51 0 Likes Conçus eux aussi par fécondation in vitro, ils portent à 170 le nombre de bébés-éprouvette nés dans la formation hospitaliÚre en trois ans. Les tonitruants vagissements de « bébé...

« L’implantation nationale du parti est ma prioritĂ© » – MSN

Cette annĂ©e est charniĂšre dans la vie politique au Cameroun, dans la mesure oĂč elle prĂ©cĂšde une pĂ©riode Ă©lectorale ... dĂ©centralisation et la ... Cet article a Ă©tĂ© Ă©crit et publiĂ© en premier dans la rubrique DĂ©centralisation de ce mĂ©dia camerounais de...

0 Comments

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Invalid model provided!